Services

municipaux

Vivre à

Grand-Sault

Visitez

Grand-Sault

Conseil

municipal

Ron Turcotte

Le plus grand jockey du Canada

Le Canada a produit des jockeys les plus talentueux de l’histoire des courses de pur-sang en Amérique du Nord, mais aucun n’est plus grand que Ron Turcotte.  Il est juste de dire qu’il est le plus grand jockey canadien de tous les temps.

Ron Turcotte est né le 22 juillet 1941 à Drummond près de Grand-Sault, Nouveau-Brunswick, Canada.  Ronnie était le troisième des 12 enfants nés d’Alfred et Rose Turcotte. 

En 1955, il quitte l’école à l’âge de 14 ans pour aller travailler avec son père comme bûcheron.  C’est en travaillant avec son père qu’il acquit une éthique de travail et de bonnes valeurs humaines qui allaient lui servir toute sa vie.  Ron Turcotte était loin de se douter que son travail avec les chevaux allait le mener aux plus hauts sommets du monde des courses de chevaux.

À l’âge de 18 ans, il quitte pour Toronto à la recherche de travaux de construction. Ron était un cavalier naturel et le destin a joué un rôle lorsqu’en 1960, il a commencé sa nouvelle carrière de marcheur pour Windfields Farm, l’écurie la plus prospère au Canada. Ron porta bientôt les soies de Windfields et commença à gagner des courses.  En tant qu’apprenti jockey, il a conduit le grand Northern Dancer à sa première victoire. 

 

Ron a guidé le légendaire cheval de course canadien Northern Dancer vers une victoire écrasante le 2 août 1963.

Un autre de ses prestigieux couronnements canadiens fut lorsque Ron Turcotte a conduit Crafty Lace, le cheval canadien de l’année, à la victoire en 1962 au Breeders Stakes, la troisième étape de la série canadienne de la triple couronne.

Éventuellement, Ron Turcotte a été encouragé à déménager aux États-Unis. Il s’est alors rendu sur le circuit de course du Maryland où ses nombreuses réalisations ont finalement attiré l’attention des entraîneurs américains.

Ron s’est distingué avec sa première grande victoire aux États-Unis à bord de Tom Rolfe au Preakness Stakes en 1965.  Peu de temps après, il a commencé à travailler avec Lucien Laurin, un autre canadien français, qui a très bien réussi comme entraineur dans les courses de chevaux pur-sang. En1972, Ron Turcotte conduit Riva Ridge à la victoire dans le Kentucky Derby et le Belmont Stakes remportant deux des trois évènements de la Triple Couronne.

Ron Turcotte était le meneur des jockeys gagnants d’enjeux de l’Amérique du Nord en 1972 et 1973. 

Ron Turcotte est également le seul jockey à avoir remporté cinq courses consécutives de la Triple Couronne.

Il était également devenu le premier jockey à remporter consécutivement le Kentucky Derby depuis que Jimmy Winkfield l’avait gagné en 1902.

En 1973, Ron Turcotte est devenu une célébrité internationale, lorsqu’un gros cheval rouge nommé Secretariat, est devenu le premier vainqueur de la Triple Couronne en vingt-cinq ans.

Cette photo prise le 9 juin 1973, et vue par des millions de spectateurs, est devenue célèbre. Cette photographie reste l’une des photos les plus iconiques, alors que Secretariat galope vers l’histoire avec Ron Turcotte à bord. Dans les dernières secondes du Belmont Stakes, Ron réalise qu’ils approchent la ligne d’arrivée et regarde par-dessus son épaule, comme s’il admirait la distance croissante entre lui et le prochain coureur. 

Le Belmont Stakes 1973, remportés par 31 longueurs, est largement considéré comme l’une des plus grandes courses de l’histoire.  À ce jour (09.02.21), leur temps final de 2:24 minutes demeure toujours un record mondial à battre. Turcotte et Big Red étaient tout simplement magiques ensembles.

Après leurs victoires spectaculaires du Kentucky Derby, le Preakness Stakes et le Belmont Stakes(ci-haut), Ron Turcotte et Secretariat remportent la très convoitée Triple couronne américaine en 1973.  Dans l’une des plus belles performances de l’histoire de la course à chevaux, Ron Turcotte et Secretariat, gagnent cette course de 1,5 mile en 2 minutes et 24 secondes, un record mondial sur piste pour cette distance.

Turcotte et Secretariat, le cheval le plus rapide de tous les temps, formaient une équipe incomparable.  À ce jour, la simple mention de leurs noms suscite toujours des souvenirs chez les amateurs de course jeunes et moins jeunes. 

Tous deux sont à jamais immortalisés dans les films et en imprimerie. 

Le film Secretariat sorti en 2010 par Walt Disney Pictures raconte la vie de Secretariat, vainqueur de la Triple Couronne en 1973, avec le légendaire jockey, Ron Turcotte. 

 

La fille du propriétaire de Secretariat, Madame Penny Chenery, reprend l’écurie Meadow Stable en Virginie de son père malade, malgré son manque de connaissances envers les courses de chevaux. 

 

Avec l’aide de Lucien Laurin, l’entraîneur chevronné, elle navigue une entreprise habituellement dominée par les hommes, remportant la première victoire de la Triple Couronne en 25 ans et l’une des plus grandes courses de chevaux de tous les temps.

En 2012, l’Office National du Film du Canada sort un documentaire réalisé par le cinéaste Phil Comeau et intitulé, Ron Turcotte, jockey légendaire. Le long-métrage, marquant le 40ième anniversaire de cette aventure mémorable, propose une rétrospective sur la vie et la carrière de Ron Turcotte. 

 

Le film nous emmène de la campagne du Nouveau-Brunswick aux plus grands hippodromes des États-Unis. Ce documentaire relate le parcours de cet amoureux des chevaux qui est devenu une légende au-delà des frontières de son pays.

 

Rares sont les champions qui ont gagné la Triple Couronne américaine avec l’un des meilleurs jockeys du Canada. 

Tragiquement, le 13 juillet 1978, au tout début de sa course à Belmont Park, la glorieuse carrière de Ron Turcotte connaît une fin atroce à la suite d’une chute avec son cheval.  Ce malheureux incident l’a rendu paraplégique.  Il n’avait que 36 ans à l’époque.

Voici quelques prestigieux prix décernés à Ron Turcotte
  • En 1962 et 1963, Ron Turcotte a reçu le prix du meilleur jockey canadien de tous les hippodromes canadiens.

  • En 1974, le légendaire jockey est intronisé au Temple de la Renommée des Sports du Nouveau-Brunswick. 

  • En 1974, Ron Turcotte a été le premier jockey à être nommé à l’Ordre du Canada.  L’Ordre du Canada est un ordre national et la deuxième plus haute distinction après l’Ordre du Mérite.

  • En 1976, dans la ville natale de Ron Turcotte à Grand-Sault au Nouveau-Brunswick, un pont en béton fut construit au-dessus de la fameuse gorge et nommé le Pont Ron Turcotte en l’honneur du légendaire jockey.

  • En 1978, Ron Turcotte reçoit le prix d’Homme de l’année décerné annuellement par le Club Jockey du Canada aux chevaux exceptionnels et aux personnes exceptionnelles des courses de pur-sang canadiennes.

  • En 1978, Ron Turcotte a été intronisé au temple de la renommée de Long Island.

  • En 1978, Turcotte reçoit le prodigieux prix canadien George Woolf Memorial Jockey Award.  Ce prix commémore un jockey de l’Amérique du Nord dont la carrière et la conduite personnelle illustrent le meilleur exemple de participants sur et en dehors de la piste.

  • En 1979, il reçoit le prix du National Museum of Racing and Hall of Fame. Ce prix a été fondé pour honorer les réalisations des jockeys américains.

  • En 1980, Turcotte a été intronisé au Panthéon des Sports du Canada.  Situé à Calgary en Alberta, le Panthéon des Sports du Canada est un musée international doté d’une technologie de haute-gamme qui permet de partager les histoires des plus grands héros sportifs du Canada.

  • Encore une fois en 1980, à l’hippodrome de Woodbine à Toronto, le légendaire jockey a été intronisé au Temple de la Renommée des courses de chevaux du Canada pour honorer sa contribution significative au sport des courses de chevaux pur-sang. 

  • En 1984, Ron Turcotte est devenu le tout premier récipiendaire du Prix Commémoratif Avelino Gomez.  Ce prix est remis chaque année à un jockey canadien qui a apporté une contribution significative au sport. 

  • En 1986, à Chicago, Illinois, Ron a été intronisé au Hawthorne Racing Hall of Fame. Ce prix est décerné à des jockeys exceptionnels de course de chevaux pur-sang.

  • En 1998, Ron Turcotte reçoit le prix commémoratif Paul Harris Fellowship Award.  Ce prix récompense une personne qui a contribué à sa communauté et qui répond aux normes requises par M. Harris, fondateur du Club Rotary International.

Ron n’a jamais oublié sa région natale et sa région natale ne l’a jamais oublié.

 

En 2015, un monument grandeur nature de Secretariat et de Ron Turcotte franchissant la ligne d’arrivée au Belmont Stakes, atteignant la victoire de la Triple Couronne américaine, a été dévoilé à Grand-Sault, Nouveau-Brunswick.

 

L’œuvre a été réalisée par l’artisan Yves Thériault, de Bertrand au Nouveau-Brunswick.

En 2019, un imposant monument avec Ron Turcotte à bord de Secretariat, a été dévoilé à Lexington dans l’état du Kentucky.  La statue de bronze de quatre mètres de hauteur, représente Ron Turcotte et le pur-sang Secretariat, qui entrent dans l’histoire en devenant les vainqueurs de la prestigieuse Triple Couronne américaine, en 1973. 

 

L’œuvre de 4000 livres qui a nécessité près d’un an et demi de travail, a été réalisée par l’artiste américaine Jocelyn Russel.

Malheureusement, Ron Turcotte, le jockey légendaire, n’a pu assister à cette symbolique cérémonie, mais son plus jeune frère Gaétan était fier d’y représenter son héros.

LES COURSES MAJEURES GAGNÉES PAR RON TURCOTTE
  • Breeders' Stakes (1962)

  • Toronto Autumn Cup (1963)

  • Coronation Futurity Stakes (1963)

  • Canadian International Stakes (1964, 1971)

  • Preakness Stakes (1965, 1973)

  • Kentucky Oaks (1965)

  • Suburban Handicap (1966)

  • Sport Page Handicap (1966)

  • Tremont Stakes (1967)

  • Bernard Baruch Handicap (1967)

  • Jockey Club Gold Cup (1970)

  • Withers Stakes (1970)

  • Beldame Stakes (1970)

  • Hawthorne Gold Cup Handicap (1970, 1979)

  • Diana Handicap (1970, 1971, 1976)

  • Champagne Stakes (1971)

  • Laurel Futurity (1971, 1972)

  • Flash Stakes (1971)

  • Gotham Stakes (1971, 1973)

  • Alabama Stakes (1971)

  • Belmont Futurity Stakes (1971, 1972)

  • Florida Derby (1972)

  • Hopeful Stakes (1972)

  • Sanford Stakes (1972)

  • Belmont Stakes (1972, 1973)

  • Hollywood Derby (1972)

  • Kentucky Derby (1972, 1973)

  • Wood Memorial Stakes (1972)

  • Blue Grass Stakes (1972)

  • Coaching Club American Oaks (1972)

  • Monmouth Oaks (1972)

  • Manhattan Handicap (1972)

  • Travers Stakes (1973)

  • Matron Stakes (1973)

  • Brooklyn Handicap (1973)

  • Excelsior Breeders Cup Handicap (1973)

  • Man O' War Stakes (1973)

  • Santa Anita Handicap (1974)

  • Dwyer Stakes (1974)

  • Man O' War Stakes (1974)

  • Edgemere Handicap (1974, 1976)

  • Queens County Handicap (1975)

  • Cornhusker Handicap (1975)

  • American Derby (1976)

  • Aqueduct Handicap (1976)

  • Arlington-Washington Lassie Stakes (1977)

  • Schuylerville Stakes (1977)

  • Adirondack Stakes (1977)

  • Alcibiades Stakes (1977)

  • Cup and Saucer Stakes (1977)

  • Stars and Stripes Turf Handicap (1978)

Courses classiques américaines:

  • Le Kentucky Derby | 1972, 1973

  • Le Preakness Stakes | 1965, 1973

  • Le Belmont Stakes | 1972, 1973

  • La Triple Couronne des États-Unis | 1973
     

Années d’équitation: 1961-1978

Nombre de victoires: 3,033

Un conte majestueux avec une fin tragique, révèle que Ron Turcotte n’est pas seulement le jockey le plus célèbre de l’histoire canadienne, mais aussi l’un des athlètes les plus décorés au Canada et l’un des meilleurs jockeys de tous les temps.

Ron Turcotte vit maintenant à Drummond près de Grand-Sault avec son épouse Gaetane.  Les Turcotte sont les fiers parents de quatre filles et grands-parents de cinq petit-enfants.

131, rue Pleasant, Suite 200

Grand-Sault, NB

Canada E3Z 1G6

vgs-tgf@nb.aibn.com

Tél. : 506.475.7777 

Téléc. : 506.475.7779

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

For optimum viewing experience, use Google Chrome / Pour une expérience optimale, utiliser Google Chrome 

Note: The Town of Grand Falls is not responsible for the content of external links / Note: La Ville de Grand-Sault n'est aucunement responsable du contenu des sites web externes.